18e jour de l aventure: Decize

27/06/2015 - Pays : France - Imprimer ce message

Nous sommes au port depuis hier après midi, et nous profitons du calme , dans cet espace-plaisance. Tout nouveau, il comporte en dehors de la Capitainerie, gîtes, hôtel, restaurant, salles d'expos, séminaires, informatique, etc... un immense complexe. Nous en profitons pour assurer la maintenance du bateau. Après quelques petits problèmes sans conséquence (alarme intempestive de la température de l'eau, un peu d'eau dans la cale arrière, qu'il a fallu pomper pour surveiller l'origine de la fuite éventuelle, et la pompe à douche qui ne fonctionne pas correctement, ainsi que le plein de gasoil....Alice est en pleine forme et son moteur tourne comme une horloge.

Ce matin, grand vent et ciel nuageux parfois menaçant; probablement des orages qui ont dû se produire dans les environs. En fin de matinée, nous avons enfourché nos vélos, pour parcourir Decize, "Decetia" nommée ainsi par César dans "la guerre des Gaules", et déjeunons tranquillement à la terrasse d'un petit restaurant, au pied de la Tour de l'Horloge, devant l'Hôtel de Ville". Puis, nous suivons l'itinéraire conseillé: le vieux pont de la Loire, les remparts et échauguettes des XIIe et XVIe siècles, la porte du Marquis d'Ancre, les vestiges de l'ancien château des Comtes de Nevers, l'imposant Couvent des Ursulines, la crypte mérovingienne de l'église d'Aré (de l'évêque Aregius), les petites rues étroites et pittoresques de la vieille ville, la promenade des Halles, allée de 900m, bordée de majestueux et vieux platanes, menant jusqu'au barrage datant de 1830, construit pour permettre la navigation sur la Loire et le Canal du Nivernais.

Nous avons profité également de quelques courses de qualifications des championnats internationaux de canoê-kayak sur la Loire.

Decize est aussi la ville natale de Guy Coquille, éminent jurisconsulte du dûché de Nevers, de Saint-Just et de Maurice Genevoix.

Soirée tranquille sur Alice, avec une sentinelle inattendue, sur le ponton, un superbe héron qui a monté la garde toute la soirée pour finir par fondre en pleine vitesse sur un beau gardon, et l'emporter sur la berge pour son repas du soir.

Demain, nous ferons une rando vélo par la Voie Verte, et visiterons au passage le Musée du Toueur, dont nous vous parlerons dans un prochain récit.


Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Gerard Petiteau Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.