65e jour de l\'aventure: Pont-d\'Ouche.

26/08/2015 - Pays : France - Imprimer ce message

Aujourd'hui, il fait très beau et très frais ce matin. Nous allons profiter de notre temps libre, pour bricoler un peu sur Alice, et décrocher les vélos pour aller en balade dans les environs. En effet, nous les avons peu utilisés durant notre périple, par manque de temps le plus souvent....eh oui, les journées de navigation et le grand nombre d'écluses à passer, nous ont obligés à faire de longues étapes, et d'un autre côté, la canicule de juillet août nous a également empêché de pédaler en pleine chaleur. Nous allons donc nous rattraper cette semaine.

Nos amis du "Paradoxe" ont largué les amarres en début d'après-midi, en direction de La Bussière/Ouche. Quant à nous, nous sommes partis, à bicyclette, le long du canal, en direction de Vandenesse où nous étions passés la semaine dernière.

Nous traversons Crugey, dont les habitants sont appelés "les Grenouillers", du temps où un seigneur les obligea à battre l'eau des fossés du chateau toute la nuit, pour ne pas être réveillé par les croassements des grenouilles.

A cet endroit, le canal passe au pied de hautes falaises, par une trouée. On peut voir dans ce village, deux lavoirs et une belle église romane. A l'époque de l'exploitation minière aux environs et de la mise en eau du canal, Crugey prend son essor économique. En 1910, un propriétaire foncier, Mr André Letellier découvre la présence de pierre à chaux dans les terrains. Une cimenterie est créée en 1914. La pierre extraite des carrières souterraines, est transformée à l'usine, en ciment dits de "grappier et de laitier", et le chemin de fer à voie étroite dit "Decauville", transporte les wagonnets de chaux jusqu'au port de Pont-d'Ouche, pour charger les péniches pour Dijon et Paris. L'usine fait vivre toute la région. Mais en 1970, la pollution et l'usine ayant besoin d'une modernisation jugée trop onéreuse, entrainent la fermeture en 1985; ce qui portera un coup dur à l'économie locale.

Près de Pont-d'Ouche, on peut également admirer le château médiéval du XIIe de Chaudenay, et son imposant donjon, bâti sur un éperon rocheux.

Nous poussons la promenade jusqu'à Vandenesse, et nous retrouvons la halte où nous avions fait étape le 13 août: halte totalement déserte, du fait de la fermeture du canal, en raison de la sécheresse. La circulation des bateaux est quasiment nulle, si ce n'est le passage des péniches-hôtels sur cette portion.

A notre retour, nous avons la surprise de retrouver le "Vlajak" et le "Regulus", nos voisins de ponton au port de Savoyeux, accompagnés d'un troisième bateau, en balade sur le Bourgogne. Malheureusement pour eux, ils ne pourront pas aller plus loin que Pouilly. Malgré tout, ils se régaleront à naviguer dans cette belle Vallée de l'Ouche.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Gerard Petiteau Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.