9e jour de navigation: Montceau-les-Mines-Paray-le -Monial.

21/06/2015 - Pays : France - Imprimer ce message

La journée de repos et de visite au port de Montceau nous a permis de faire un petit break, mais la nuit qui a suivi n'a pas été reposante, car la ville avait prévu la Fête de la Musique, sur 2 jours, et nous avions, de surcroit, une boite de nuit face au port: fermeture 5h du matin....

C'est donc frais et dispos que nous sommes partis, sous un beau ciel bleu, vers 9h en direction de Paray-le-Monial. Nous pensions faire une halte à Génelard, situé à mi-chemin, mais sans intérêt, nous naviguerons donc durant la journée jusqu'à Paray: 39kms, 3 ponts levants et 14 écluses.

Nous devons patienter devant 2 passerelles élévatrices séparées par un énorme pont levant, le "pont des oiseaux", télécommandés par l'éclusier prévenu la veille de notre heure de départ. Ce pont levant, datant de 1852, fut d'abord levant dans le sens inverse, puis tournant, pour redevenir levant dans les années 40. A la sortie de Montceau, nous passons devant les énormes bâtiments qui servaient au lavage du charbon, chargé à Blanzy et Montceau dans les péniches, pour être transporté et lavé.

Nous naviguons en compagnie de 4 anglais, qui remontent sur Paris, sur un grand voilier. Ils font halte à Génelard, dans cette superbe petite halte et nous continuons seuls vers Paray. De beaux paysages jalonnent le canal, nous dépassons une ancienne briquetterie, à Ciry-le-Noble, restaurée à l'identique, et dont la visite permet de découvrir les techniques de fabrication des briques et tuiles.

 Nous arrivons à Paray vers 17h, mais pas de place à la halte et, sur les conseils de l'agent des VNF, au passage de la dernière écluse, nous nous amarrons au quai près du centre ville. Nous allons encore ce soir, assister à la fête de la musique. Nous profitons de la soirée pour admirer la basilique du Sacré Coeur. C'est une prioriale édifié au XIIe siècle par Hugues de Semur, 6e abbé de Cluny, réduction de Cluny III, puis élevée au rang de basilique par Pie IX en 1875, restaurée par Eugène Millet, élève de Violet le Duc.

Puis nous passons la soirée à écouter de la bonne musique, dans les rues de la ville. Nous reviendrons en vélo depuis Digoin, visiter le riche coeur historique de la ville. ( hôtel de ville Renaissance ou Maison Jayet, quartier médiéval, tour St Nicolas).


Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Evelyne
le 28/06/2015 à 19:23:51
J\'ai du retard.. Je n\'ai rien lu depuis une semaine.. Alors au boulot!!!Je navigue avec vous!!

Laisser un commentaire

Copyright © Gerard Petiteau Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.