dimanche 3 septembre: altitude 1800m.

Vidéos :

03/09/2017 - Pays : Mongolie - Imprimer ce message

Lever 6h. Il a fait très froid cette nuit: 5°au réveil. Il ne faut pas traîner pour se lever et s'habiller. L'humidité est extrême depuis le coucher du soleil, la veille, et les tentes sont trempées autant à l'intérieur qu'à l'extérieur...Le soleil encore faible ne permet pas au matériel de sécher, durant notre petit-déjeuner.

Le groupe se partage, comme d'habitude, entre ceux qui partiront à pied, et les autres à dos de chameaux, pour une 1/2 étape d'une quinzaine de kms. Trois heures de traversée dans un paysage immense de dunes de sable. Sensation merveilleuse que cette caravane perdue dans le sable, et ces hautes montagnes tout autour de nous: paysage magnifique... on se croirait en plein Sahara. Nos chameaux montent et redescendent les dunes...sportif et physique le parcours!!! Il faut se cramponner.

Le camion d'assistance ne peut pas nous suivre sur ce parcours, et comme c'est arrivé précédemment,  Tanssa, l'aide- cuisinier nous accompagne, avec le repas et les ustensiles nécessaires au déjeuner. Doya a tout préparé pour tout le groupe et les chameliers. Le repas sera pris au pied d'une immense paroi formée par une haute dune, d'où surgissent plusieurs sources. Même les chameliers n'ont jamais vu cet endroit.

En chemin, Saga est inquiet, car son cheval ne va pas bien, Il a probablement mangé de mauvaises herbes, a de la fièvre, se couche fréquemment... mauvais signe. Saga quitte la caravane un moment, et part dans la steppe, le faire galoper et transpirer. Il faudra le faire reposer et le soigner, ce soir au bivouac.

 A midi, le ciel est très menaçant, le vent est glacial, lorsque nous arrivons aux sources. Nous n'avons que le temps d'enfiler capes et surpantalons avant  que la pluie ne s'abatte sur nous, pendant que nous déjeunons. Nous parcourons 1km500 et franchissons plusieurs gués, avant d 'atteindre les sources au pied de cette immense dune abrupte. La rivière serpente au milieu d'un long bandeau vert où s'abreuvent de nombreux troupeaux.

Nous passons un moment aux sources, puis repartons à dos de chameaux. Les chameliers ont beaucoup de mal à rassembler leurs bêtes qui se sont dispersées un peu partout dans les dunes, pendant notre visite.

Marcheurs et caravanes repartent à travers les dunes, en direction de l'avant-dernier bivouac de notre aventure. Il fait froid et un vent glacial pousse de gros nuages gris et noirs. La nuit promet d'être dure. Un petit apéritif et la vodka nous réchauffe un peu avant le dîner. Saga soigne son cheval, puis les chameliers partent avec le chauffeur, en camion, acheter une chèvre, chez les nomades voisins, pour notre repas d'adieu du lendemain.

La nuit est tombée, et nous sommes couchés à leur retour. A notre réveil, l'animal sera déjà tué, dépecé et il ne restera que la tête et la peau près de la tente des cuisines, les carcasses et la viande suspendues dans la tente des cuisines.....


Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Gerard Petiteau Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.