lundi 4 septembre: dernier jour de méharée.

04/09/2017 - Pays : Mongolie - Imprimer ce message

Lever 6h. Il fait très très froid et humide. Les toiles de tente sont couvertes de glace. Nous nous habillons très vite et rangeons l'intérieur de la tente, refermons les sacs et filons sous la tente du mess pour le petit-déjeuner. Les tasses de thé nous réchauffent les mains car nous avons l'onglée. Puis, nous plions les tentes encore mouillées et pleines de sable...

Les marcheurs démarrent pour 15kms et le franchissement de 2 cols, la caravane repart jusqu'au point déjeuner, situé après un village, au-dessus d'un col. Marie-Jo et moi montons en camion avec l'équipe logistique, jusqu'au village et ferons les courses avec Doya.

Nous sommes fatigués, les uns par la journée de 6h à dos de chameau dans les dunes, les autres par ces longues marches, à travers steppe et sable... mais aussi par toutes ces nuits courtes et froides, où il a fallu le plus souvent dormir non seulement bien couverts, mais tout habillés...

Le soleil est revenu, il fait très beau, avec un grand ciel azur et un petit vent bien agréable. La prochaine nuit sera probablement encore très froide, car nous somme à 2000m d'altitude.

Après avoir procédé au ravitaillement, fait le plein d'eau et de carburant, nous déjeunons tous au sommet du col. Les marcheurs ont traversé la montagne, et sont ravis du paysage qu' ils ont pu contemplé. Gérard a pu renouer, avec ses montagnes, dont il a tant besoin.

Nous rejoignons le dernier point de bivouac, et  nous installons pour la dernière nuit de méharée. La caravane a chargé le bois, pour préparer le repas de fête et le fameux "boodog". (chèvre cuite à l'étouffée avec les pierres chaudes). Après un bon apéritif, toute l'équipe s'installe pour déguster la chèvre, accompagnée de légumes et de raviolis à la viande "buuz". Les pierres chaudes sont retirées du plat, et nous nous les passons de mains en mains, tradition mongole....

Il fait vite très froid, et les chameliers allument un bon feu. Nous nous groupons autour du brasier, sous un magnifique clair de lune, et accompagnons avec ferveur, nos amis mongols qui entonnent, de leurs voix superbes, les chants de leur pays. Demain, nous les quittons, et la soirée se termine dans la gaîté et l'émotion du dernier adieu.

Demain matin 8h, deux 4X4 viendront nous chercher pour rejoindre par les pistes, Ulanbator, distante de 1200kms. Nous voyagerons durant trois jours. Les chameliers repartiront vers l'Ouest, et attendront un groupe de botanistes , près du barrage où nous sommes passés deux jours auparavant. Ils les accompagneront pendant 10 jours, pour une méharée retour, avec le camion, Sokto, Tanssa et Doya et Chingun. Ensuite, la saison se terminera pour eux, et ils retourneront dans leurs familles pour un long et rude hiver.


Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Gerard Petiteau Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.