mardi et mercredi 22 et 23 août: deux nouvelles étapes.

22/08/2017 - Pays : Mongolie - Imprimer ce message

Comme les journées précédentes, le groupe va parcourir sa trentaine de kms quotidienne, assisté du camion de logistique, et de la caravane de chameaux, à travers les steppes infinies, sous un chaud soleil, qui fera place dès la nuit tombée, à une température très basse durant la nuit.

Marie-Jo, Gérard, et moi, montons à dos de chameau, l'après-midi, en compagnie de notre guide-interprète Chingun, qui, désormais  nous accompagne, lorsque nous faisons route avec la caravane. La compréhension avec les chameliers est plus facile, et nous pouvons partager de bons moments lors de nos demi-étapes.

Lors d'une descente, Mari-Jo perd l'équilibre, surprise par le trot de sa monture, et fait une chute heureusement sans gravité, et bien moins brutale que celle d'Yves. Rien de grave, elle en est quitte pour une belle peur, change de chameau et termine l'étape tranquillement.

Le lendemain, nous marchons sur des sols rocailleux, et gravissons des collines, où l'on voit des quantités de petits lézards , couleur pierre, qui se sauvent sous nos pieds. En fin de matinée, nous passons à proximité d'une yourte. Les nomades nous accueillent chaleureusement. La caravane de chameaux a stoppé elle aussi et nos chameliers nous rejoignent, avec Marie-Jo. Ce jour là, elle restera sur le chameau durant toute l'étape, car elle souffre d'un genou.

La famille de nomades se compose des parents et de 3 petits. Elle nous offre thé au lait, yaourts, alcool de lait, fromages...Difficile de communiquer, mais chacun est ravi de participer à l'échange. Le groupe reprend sa marche et j'en profite pour rejoindre la caravane et terminer l'étape à dos de chameau, car je me sens fatiguée et pas très en forme...

Nous terminons cette longue journée de 30 kms, fatigante tant à pied, qu'à chameau. Il est très dur, en effet, de rester 5 à 6 h sur les chameaux. Nous montons les tentes, et dinons, puis nous invitons les chameliers et l'équipe logistique, à déguster une bouteille de vin avec du fromage de yacks. Nous entonnons quelques chansons françaises, et, à leur tour, les Mongols chantent, eux aussi de leur superbe voix.

Contents et réchauffés, nous nous endormons rapidement. Demain, lever un peu plus tard, car c'est journée de repos pour tout le monde, y compris pour chameaux et chevaux, fatigués eux aussi.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Michelle
le 17/09/2017 à 23:55:50
Ahhhh le bourgogne !!!! Ca aide à dormir !!
Par Gerard Petiteau
le 18/09/2017 à 11:23:42
çà n\'était pas du Bourgogne, mais du Côtes du Rhône, mais l\'effet est identique...

Laisser un commentaire

Copyright © Gerard Petiteau Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.